Nous comptions finir à Cannes Jeunesse mais l'organisation du Jumping en a décidé autrement. Pas de dates possibles pour remplacer ce qui devait servir de finale au championnat de ligue de MiniJI.

 

Situation un peu spéciale : c'est la finale de ligue pour toutes les séries sauf pour les MiniJI qui doivent la faire à Cannes le 11 juin.

Organisation parfaitement maîtrisée par Bernard CLAVERIES qui se fait confirmer les règles spécifiques à la classe et compte sur l'avis de Christine Dewisme l'entraîneur de la ligue pour la série au long de l'épreuve.

En raison du Jumping de Cannes s’installant sur tout le parking du Mourre Rouge ainsi que sur la route derrière le club du 9 au 11 juin, l'accueil des coureurs ne pouvant se faire dans de bonne condition, la régate de Miniji prévue à Cannes Jeunesse le 11 juin est annulée.

rs feva 2 interieur

La Ligue organise un stage de 2 jours les 14 et 15 mai puis une épreuve régionale le 16 mai à Bormes les Mimosas.

Encadrement: Robin DESSEROUER + entraîneur Club Bormes

stage ouvert aux coureurs en flotte collective dériveur double (RS FEVA) et Flotte collective Minimes Catamaran (bateaux fournis)

La régate servira de sélection au championnat de France minimes pour les Cata minimes et pour les Dériveurs doubles (varois).

AVIS DE COURSE

Il n’y aura pas de Flotte Collective Catamaran sur la finale de Marseille.

Un hébergement collectif peut être proposé en fonction des demandes (114€ par personnes pour 2 nuits en pension complète)

Je vous remercie de remplir de pré-inscription Google avant le 10 mai :

https://docs.google.com/forms/d/1JlQ_hPD42VjE_NgmZaboIyGoDoaDuJmCE4o_N2iox9c/viewform?c=0&w=1&usp=mail_form_link

Remise des prix

 

Ils sont heureux, les organisateurs, les institutionnels, le jury, les concurrents....

Pourtant la météo comme souvent au printemps à Marseille n'a pas été parfaite. D'abord du Mistral qui a obligé à annuler le stage prévu puis la première journée de régate.

C'est d'autant plus délicat dans cette classe où se cotoient des handicapés et des valides car on ne peut dépasser un intervalle de 4 heures entre le début de navigation du premier handicapé et le retour du dernier au ponton. Il ne faut pas non plus que la vitesse du vent ou l'état de la mer dépassent un certain seuil.

Le dimanche : bascule de vent prévue donc tous étaient prêts pour un nombre de manches limité avec un vent allant en forçant.

18 skippers, 3 manches courues et au final Marc Berthier s'impose au classement handi, suivi de Julie Turco seule féminine et de Bruno Amigon.

Au général on trouve Philippe Oddou, Marc Berthier et Yves Chenin aux trois premières places. Classement : http://www.ffvoile.fr/ffv/sportif/ClmtCompetDet.asp?clid=120951

Vidéo prise avec un drone  et photos au crédit de Gilles Martin-Raget